La Communauté de Communes de la Vallée de Chamonix Mont-Blanc a été créée le 14 décembre 2009 par arrêté préfectoral après validation des statuts par l’ensemble des 4 communes qui la composent (Chamonix, Les Houches, Servoz, Vallorcine). Elle a succédé en partie au SIVOM de la Haute Vallée de l’Arve qui existait depuis 1966 et portait, pour le compte de ses 4 communes membres, un certain nombre d’opérations d’équipement commun ou d’actions intercommunales.

La Communauté de Communes exerce plusieurs blocs de compétences confiés par les communes à l’issue de la réflexion portée en 2009 sur le projet de territoire, et qui a été présenté à M. le Préfet autour d’un projet commun d’aménagement et de développement de la Vallée de Chamonix Mont-Blanc.

Elle rassemble une population établie au 1er janvier 2015 à 13 754 habitants (données INSEE en vigueur au 1er janvier 2015).

Ce projet porte sur un espace géographique cohérent de vallée, intégrant les problématiques liées :

–          aux transports (urbains, scolaires, ferroviaire),

–          aux zones d’activité (toute nouvelle ZAC à vocation économique),

–          à l’habitat / logement (élaboration Plan Local d’Habitat, mise en œuvre d’une politique foncière pour logement locatif, logement saisonniers, etc.),

–          à la gestion des espaces naturels et à la coopération transfrontalière.

Il place le développement économique au cœur du projet avec notamment le souhait d’un développement de l’économie touristique (accueil, information, promotion touristique, commercialisation d’activités touristiques) mieux coordonné avec l’ensemble des partenaires et opérateurs économiques, avec un système de gouvernance plus adapté.

Un accompagnement est également prévu concernant des mesures de soutien à l’agriculture (valorisation de l’activité pastorale, soutien à la modernisation des exploitations) et à la forêt (plan d’aménagement).

Le projet repose sur la mise en œuvre d’une politique volontariste en matière d’environnement à la fois sur des missions traditionnelles telles que l’assainissement et les ordures ménagères (collecte, élimination, valorisation des déchets ménagers), ou plus spécifiques à la vallée telles que la gestion des sentiers de randonnées, la protection et mise en valeur des rivières, ou la problématiques des risques naturels (sécurisation accès Tunnel et Col des Montets, paravalanche de Taconnaz), mais également par la mise en œuvre d’une démarche ambitieuse à travers l’élaboration et l’animation d’un Plan Energie Climat reposant sur la sensibilisation de la population et la mobilisation d’un réseau d’acteurs locaux.

Il comporte l’affirmation d’une politique sportive commune qui permettra de renforcer le tissu associatif et d’organiser de manière plus cohérente et solidaire la gestion des principaux équipements sportifs locaux.

Il prend en compte également l’affirmation d’une politique culturelle favorisant la mise en valeur d’une identité et d’un patrimoine communs, à travers la mise en commun des bibliothèques, musées, écoles de musique du canton.

Le volet social n’est pas écarté du projet et concerne notamment la volonté d’assurer la coordination des politiques jeunesse menées sur le territoire, en conservant une gestion strictement municipale des équipements existants (crèches, accueils périscolaires, centres de loisirs, etc.). Ce volet intègre également la dimension de solidarité que suppose la création de certaines structures ou services (maison de santé, épicerie sociale, EHPAD, logement des saisonniers, portage repas à domicile) dont le rayonnement est organisé à l’échelon communautaire.

 

Ce projet de territoire a été décliné dans les statuts de la Communauté de communes au titre des différents champs de compétences transférées à titre obligatoire, optionnel et facultatif, conformément à l’arrêté préfectoral de création du 14 décembre 2009.

Site de la Communauté de Communes : http://www.cc-valleedechamonixmontblanc.fr/