Tri sélectif

Le tri sélectif s’effectue par apport volontaire en point de regroupement : les moloks.
Il s’agit de conteneurs semi-enterrés de grande capacité. Un point de tri comporte des conteneurs pour le verre, les recyclables, les autres déchets ménagers. Chaque type de déchet est collecté séparément. Ils sont ensuite recycles ou valorisés selon leur nature. Les bouteilles et bocaux redeviennent des contenants, des recyclables sont extraits les métaux, le plastique des flacons et bouteilles, le papier, matières premières destinées à un nouvel usage. Les ordures ménagères non recyclables sont incinérées, l’énergie générée permet de produire de l’électricité.
Toutes les informations sur le site Internet du SITOM

tri

 

 

Visualiser le flyer d’information sur le tri sélectif

 

Le tri sélectif c’est aussi :
– Les piles > les commerçants qui vendent des piles sont également tenus de les récupérer quand elles sont usagées.
– Les vêtements ou objets pouvant être réutilisés > Des associations se chargent de les recueillir.
– Les médicaments > Ceux périmés ou que vous n’utilisez plus, ainsi que leurs emballages doivent être rapportés chez votre pharmacien.
– Les déchets de jardin (tonte de gazon, taille de haies, feuilles mortes) mais aussi sachets de thé, marc de café, épluchures > Peuvent servir à faire le compost.
– Les encombrants/toxiques (végétaux, bois, tissus / vêtements, gravats, gros cartons, batteries, ferrailles, piles) > sont à apporter à la déchetterie.

sitom_site Loueurs meublés


Ecolectos & Eco-verres

Vous organisez une manifestation sportive ou culturelle sur le territoire du SITOM.
Conscient des enjeux environnementaux, vous souhaitez mettre en place le tri des déchets et limiter leur nombre.
Pour se faire, le SITOM propose des doubles collecteurs de tri appelés « Ecolectos », ainsi que des verres réutilisables appelés « Eco-verres ». Voir le lien


Le SITOM organise des ventes de composteurs

Trouver le détail des dates et des points de vente ici


Le compostage individuel

Les déchets compostables sont principalement les déchets organiques d’origine végétale comme les épluchures de fruits et légumes, le marc de café, le thé, les tontes de pelouse, les feuilles mortes… Ils représentent en moyenne près du tiers du contenu de nos poubelles.
Ils peuvent être transformés en un compost, sorte de terreau riche en engrais naturel qui peut être épandu dans le jardin potager ou d’ornement au bout d’une année environ.

Quels déchets composter à la maison ?
– Les déchets de cuisine : les épluchures, coquilles d’œufs, pain, vieux fruits ou légumes, thé, marc de café…à l’exception des graisses, huiles, poissons, viandes, produits laitiers.
– Les déchets de jardin : tontes de gazon, branches broyées, feuilles mortes, fleurs fanées, herbes coupées…à l’exception des plantes malades ;
– Les autres déchets : sciure, copeaux, foin, fumier d’animaux, serviettes en papier non colorées…

composteursComment faire ?
En tas ou avec un composteur, le compost doit être régulièrement remué, aéré et rester constamment humide sans être mouillé.
Pour obtenir un compost de qualité il faut mélanger ces différentes catégories de déchets : les carbonés (paille, feuilles mortes…), les azotés (déchets de cuisine, gazon) , les humides, les secs (papier, sciure), et les grossiers qui facilitent l’aération (branchages, fleurs mortes…).
En ajoutant un peu de terre au départ, on enrichit le compost en micro-organismes décomposeurs.
Après 12 à 18 mois de maturation, le compost est prêt à être utilisé pour vos semis, plantations ou comme engrais naturel.
Vous souhaitez un composteur ? cliquez-ici


La lettre d’information sur le compostage

Lettre n°8 > Cliquez sur ce lien. Focus sur le besoin des légumes du potager en compost.
Lettre n°1 > « A chaque problème sa solution ! »
Lettre n°2 > « Je vis dans votre compost »
Lettre n°3 > « La vie de votre composteur en hiver »
Lettre n°4 > « La vie de votre composteur au printemps »
Lettre n°5 > « Les bienfaits de votre compost »
Lettre n°6 > « Trucs et astuces pour réussir son compost »
Lettre n°7 > « Halte aux plantes envahissantes